Le développement et le sevrage du chiot

Le développement du chiot peut se diviser en 4 étapes37701954 1.
La période néo-natale
La période dite de transition
La période de socialisation
La période pré-pubère
Ces différentes phases s'échelonnent sur 12 mois voire 24 mois pour certaines grandes races.


La période néo-natale :
A la naissance les chiots sont pratiquement sourds, sans odorat et leurs yeux sont fermés. C'est seulement vers le 10ème jour que les yeux vont s'ouvrir, marquant la fin de cette première période.
Les restes du cordon ombilical, qui ont séchés, tombent vers le 2ème ou 3ème jour.
Durant toute cette période, les chiots dépendent de leur mère pour l'alimentation et la chaleur mais aussi pour l'élimination urinaire. C'est après la tétée, lors de la toilette des bébés, que la maman déclenche la miction et la défécation en léchant la région périnéale. Le bébé tête toutes les 3 ou 4 heures, après la tétée la maman procède à la toilette et Bébé se rendort jusqu'à la tétée suivante, 90% de l'activité du chiot est consacrée au sommeil.

C'est aussi à ce moment, que les chiots acquièrent la possibilité de se faire entendre, en "vocalisant", par exemple dès qu'ils perdent le contact avec leur mère. La douleur ou le froid peut aussi, leur faire émettre des cris de détresse, jusqu'à ce que la chienne viennent les chercher.
Le chiot, durant cette période néo-natale, se repère dans son environnement grâce à ses capacités tactiles. Sa sensibilité, particulièrement développée lui permet de détecter les différences de températures. C'est en ressentant le chaleur corporelle de sa mère que le chiot va se diriger vers elle ou les mamelles de celle-ci.



La période de transition :
Elle s'étale de l'ouverture des yeux jusqu'au 21ème jour.
Dès lors le chiot peut voir mais il commence à entendre. L'audition ne sera complète qu'entre le 13ème et le 18ème jour.
Sa perception des odeurs ne cesse de progresser depuis le 5ème jour.
La marche débute vers le 18ème jour. Cette acquisition des sens modifie radicalement la vie du chiot qui va entreprendre ses premières explorations, mais sans trop s'éloigner de sa mère.
Le sommeil n'occupe plus que 70% de son activité journalière.
Il devient aussi autonome sur le plan de l'élimination urinaire et fécale.
Les premières dents (les canines) apparaissent dès la 3ème semaine chez 50% des chiots, ce qui incitera la maman à sevrer bébé.
37701954_1.jpg
La période de socialisation :
Elle va se diviser en deux étapes.
La première étape :
C'est la plus importante dans la période de socialisation du chiot. Le développement et l'utilisation de tous ses sens vont lui permettre de mémoriser de nombreuses informations concernant sa mère, ses frères et soeurs et les autres chiens adultes. C'est grâce à cette imprégnation sensorielle qu'il va pouvoir s'identifier en temps que chien.
De même, il identifiera les autres espèces familières qu'il côtoie (hamster, oiseaux, chat ...) ainsi que les humains (homme, femme, enfant). C'est aussi au cours de cette période que le chiot commence à apprendre à maîtriser sa force musculaire (contrôler ses morsures lors des tétées et en jouant à se battre). Il va tester ses moyens de communication avec les autres par des grognements et aboiements.

Cette première étape est aussi celle du sevrage. Il peut débuter dès la 3ème semaine, notamment pour les petits ayant été élevés au lait artificiel. Le sevrage doit être très progressif. les chiots digèrent moins bien certains composants alimentaires (par exemple l'amidon contenu dans les céréales), donc attention lors de l'introduction des aliments solides. Votre vétérinaire saura vous conseiller utilement dans tous les cas.
De la 5ème à la 7 - 8ème semaine, les chiots seront progressivement retirés des mamelles maternelles. De toutes façons, la mère, dont la quantité de lait diminue progressivement se laisse téter de moins en moins volontiers. Quelques petits coups de dents, grognement, froncement du museau, avertissent les derniers gourmands qu'il est temps d'aller goûter à d'autres nourritures ! C'est donc dès cet âge que l'on doit inculquer les bonnes habitudes alimentaires. Attention toutefois, à ne pas sevrer le chiot trop tôt, des troubles comportementaux pourraient apparaître ultérieurement (peur, agressivité et difficultés d'apprentissage).


La deuxième étape : Elle s'étend de la 8 - 9ème semaine à 3 mois. le chiot est sevré depuis environ 7 jours. Il a eut sa première visite chez le vétérinaire, avec son premier vermifuge et son premier vaccin. Il est âgé de 8 à 9 semaines et c'est là qu'il va souvent changé de maître pour découvrir un nouvel univers. C'est une période difficile pour lui, il va se retrouver loin de sa mère et de ses frères et sœurs, pour être seulement dans un monde d'humains. Soyez donc compréhensifs tout en étant fermes.

Le comportement d'exploration et de curiosité incessante, qui a débuté au moment du sevrage va se poursuivre pendant tout le reste de la croissance, et même jusqu'à l'âge adulte. Cet esprit d'aventure conduit le chiot à tout tester. C'est le moment de tous les dangers pour le petit intrépide et celui d'être extrêmement vigilant pour le maître.

Dès que votre chiot sera vacciné, demandez l'avis de votre vétérinaire, vous pourrez commencer à le sortir. en public pour qu'il rencontre d'autres chiens, des chats, des humains, qu'il s'habitue aux endroits bruyants et à la voiture.



La période pré-pubère :
Elle s'étend de 3 mois jusqu'à 8 - 10 mois pour les chiots de petites races et jusqu'à 18 - 24 mois pour les grandes races.
Une alimentation pour les chiots en croissance leur est nécessaire tout au long de cette période que vous choisissiez une alimentation ménagère ou non.


les cours de dressage peuvent commencer. Dès 4 mois le chiot devrait être propre ainsi que la capacité à contrôler ses peurs et ses morsures.

A la fin de cette période, il est nécessaire de passer de l'alimentation "croissance" à l'alimentation "adulte". La transition se fait en quelques jours.

C'est aussi à la puberté que le chiot se détache de sa mère, s'il est toujours en sa présence, et apprend à respecter la hiérarchie au sein de la meute ou de la famille d'accueil.

Dans tous les cas où vous noteriez un problème comportemental avec votre chiot, consultez votre vétérinaire, il vous conseillera utilement.